logo
LES MEMBRES
greenpeace
wwf
lpo
oxfam} alofa tulavu
4d
gret
helio
hespul
cler
amis de la terre
agir pour l'environnement
fnaut
fub
solar generation
reseau sortir du nucleaire
cniid
wecf
associations locales

MAILING LISTE

La liste climat du RAC-F vous permet de recevoir et d’envoyer des informations sur les changements climatiques.
S'abonner Se désabonner
attention ça chauffe
can
illustration
Accueil > Se tenir informé > Nos publications > Nucléaire : une fausse solution pour le climat
Nucléaire : une fausse solution pour le climat
date 27 octobre 2015 documents joints 6 documents joints
    [ [ [ [ [ [
texte+ texte- google twitter facebook

Publication d’une étude qui rappelle que le nucléaire n’est pas la solution face à l’urgence climatique.

La lutte contre le changement climatique influence de plus en plus les politiques énergétiques. En effet, réduire la consommation d’énergies fossiles, et la production de dioxyde de carbone associée, est le principal levier de réduction des émissions de gaz à effet de serre.
Faut-il pour autant mettre sur le même plan toutes les solutions disponibles pour « décarboner » l’énergie ? Le rôle du nucléaire, qu’on le veuille ou non, fait débat.
À la promotion de l&’atome comme énergie « non carbonée » massivement disponible répond la mise en avant de risques inacceptables. Mais la question est plus complexe, et mérite un examen plus global.

Les arguments clés du rapport présentés ci-dessous sont présentés dans une version plus condensée sous forme de plaquettes en français et anglais (cliquez sur les images ci-dessous pour les télécharger) :




Les Amis de la Terre, la Fondation Heinrich Böll, France Nature Environnement, Greenpeace, le Réseau Action Climat, Réseau Sortir du Nucléaire, Wise Amsterdam publient ensemble un rapport rédigé par Wise-Paris qui rassemble les arguments pour démontrer que le nucléaire représente une fausse solution pour la lutte contre les changements climatiques.


L’option nucléaire contre le changement climatique
Risques associés, limites et frein aux alternatives




En cliquant sur les images ci-dessous vous pouvez télécharger une synthèse de deux pages et la présentation de la conférence de presse du 27 octobre 2015.

JPEG

Voici une vidéo de la présentation du rapport :


Des risques irréductibles de l’option nucléaire

Le recours au nucléaire s’accompagne de risques spécifiques majeurs, qui peuvent être plus ou moins maîtrisés mais ne peuvent pas être éliminés.
Ces risques augmentent si le développement du nucléaire est encouragé, et sont sans commune mesure avec les impacts et risques associés aux autres options de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Une efficacité limitée et déclinante du nucléaire
L’action du nucléaire comme substitut à des technologies plus émettrices de gaz à effet de serre reste limitée au champ de l’électricité.
Le développement du nucléaire n’a jusqu’ici jamais empêché la croissance mondiale des émissions. Son rôle est mineur et déclinant, alors même que d’autres options existent.
L’efficacité énergétique et les renouvelables rendent son impact de moins en moins pertinent.

Le nucléaire - Un frein à la mise en œuvre d’une stratégie cohérente
Le nucléaire ne peut en aucun cas constituer une solution suffisamment puissante pour s’affranchir d’un développement massif de l’efficacité énergétique et des énergies renouvelables.
La nécessité, la faisabilité et l’opportunité économique et sociale de ce développement sont de plus en plus démontrées.
Dans cette perspective, le recours au nucléaire apparaît comme contre-productif pour le déploiement rapide de ces options plus profitables et plus efficaces.

Contact pour la commande de plaquettes :
infos@rac-f.org
01 48 58 83 92