logo
LES MEMBRES
greenpeace
wwf
lpo
oxfam} alofa tulavu
4d
gret
helio
hespul
cler
amis de la terre
agir pour l'environnement
fnaut
fub
solar generation
reseau sortir du nucleaire
cniid
wecf
associations locales

MAILING LISTE

La liste climat du RAC-F vous permet de recevoir et d’envoyer des informations sur les changements climatiques.
S'abonner Se désabonner
attention ça chauffe
can
illustration
5 minutes de répit pour la planète !
date 10 janvier 2007
texte+ texte- google twitter facebook

Le RAC-F, membre de L’alliance pour la Planète, soutient cette action.

Le 1er février, entre 19h55 et 20h, la Tour Eiffel s’est éteinte elle aussi !

Selon les estimations d’EDF, 3 millions de foyers français (soit 8 à 10 millions de personnes) ont pris part à l’action en éteignant leurs lumières. Ce qui en fait la plus grande mobilisation citoyenne pour l’environnement jamais organisée en France !

La consommation de courant a brutalement chuté de plus de 1% pendant les 5 minutes. Ce qui correspond à une économie d’électricité équivalente à la consommation de la ville de Marseille.

Il n’y a eu aucun problème sur le réseau électrique.

La réussite de cette mobilisation citoyenne démontre, s’il en était encore besoin, la maturité de l’opinion publique française concernant les questions d’économies d’énergie et au-delà, son attention aux questions écologiques.


Le 1e février, entre 19h55 et 20h, on éteint tous nos lumières et nos veilles !

L’Alliance pour la Planète (groupement national d’associations environnementales) lance un appel simple à tous les citoyens : 5 minutes de répit pour la planète, tout le monde éteint ses veilles et lumières le 1er février 2007 entre 19h55 et 20h.

Le but de cette action n’est pas d’économiser de l’énergie 5 minutes ce jour-là pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. Pour cela, les actions doivent être durables, quotidiennes et concerner tous les postes de consommation d’énergie (voiture, chauffage, ...). « 5 minutes de répit pour la planète » est avant tout une action symbolique et un moyen de générer des questionnements sur le réchauffement climatique. Elle montrera que les citoyens français se sentent concernés par cette question.
Une action sur la lumière est ce qu’il y a de plus visible, mais ce sont les transports, le chauffage et l’eau chaude des bâtiments qui consomment le plus. Appeler les automobilistes à s’arrêter pendant 5 minutes aurait été être dangereux et appeler à une coupure du chauffage n’aurait pas été aussi spectaculaire.

L’électricité en France est produite principalement à partir de centrales nucléaires. Cependant, au moment des heures de pointe (comme c’est le cas entre 19h55 et 20h), les centrales nucléaires ne peuvent assurer l’ensemble de la production énergétique française. Elles sont alors relayées par des centrales thermiques alimentées au gaz ou au charbon, donc polluantes. Au-delà de la question du réchauffement climatique, il est nécessaire de rappeler que la production énergétique nucléaire n’est pas la solution à l’effet de serre. Elle présente d’autres problèmes : déchets radioactif stockés et non recyclables, dangerosité des centrales de productions...

Le lendemain de cette action de mobilisation citoyenne sortira, à Paris, la 1e partie du nouveau rapport du GIEC. Cet événement qui a lieu en France doit être l’occasion de braquer les projecteurs sur l’urgence de la situation climatique mondiale.
Si nous y participons tous, cette action aura un réel poids médiatique et politique, moins de trois mois avant l’élection présidentielle !

Contact/ information : Cyrielle, Les Amis de la Terre : 01 48 51 18 95

Pour ne pas oublier, créez une alerte pour le 1er Février :
www.eco-sapiens.com